.:Le Jeûne de Ramadan :. - Amicale Swiss-Muslim 1421

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Les pratiques recommandées (Sounnah) du Jeûne :
 
  • Formuler l’intention pour chacun des jours du mois.
  • Accomplir les actes de piété, tel la lecture du Qour`ân, l’invocation, les prières surérogatoires, faire beaucoup d’aumônes pendant ce mois béni.
  • Commémorer la nuit de la Prédestination.
 
La Sounnah est de retarder la prise du "Sahour", dernière collation de la nuit avant d’entamer le Jeûne même avec une bouchée de nourriture, une gorgée d’eau ou une datte avant l’entrée de l’aube véritable "Fajr".
 
L’Imâm Mouslim rapporte que le Messager  a dit : " La différence entre notre Jeûne de celui des gens du Livre, c’est la prise de la collation de fin de nuit dite "Sahour". Et dans une autre version il est dit : " Tâchez de prendre le "Sahour" ; il a une bénédiction".
 
La Sounnah est de rompre le Jeûne aussitôt le coucher du soleil confirmé, de consommer des dattes, sinon boire de l’eau, car l’eau est pure.
 
D’après la Tradition, rapporté par Abou Dâwoud, le Messager  faisait l’invocation suivante à la rupture du Jeûne  : " Ô Allâh, par recherche de Ton agrément j’ai jeûné et c’est avec la subsistance que Tu m’accordes que j’ai rompu le Jeûne ; la soif est étanchée, les veines sont alimentées et la rétribution est confirmée, si Allâh le veut (In châ`Allâh)".
 
Le comportement du jeûneur
 
Le jeûneur évite les paroles inconvenantes afin d’éviter de commettre le péché ou le mensonge. Le bavardage inutile est déconseillé. Il convient mieux d’occuper son temps par des invocations, le Dhikr et la lecture du Qour`ân. Les adorations telles que la Prière, le Pèlerinage et l’Aumône prescrite constituent des actes perceptibles tant à la Vue qu’à l’Ouïe.
 
Quant au jeûne il constitue un acte d’abstinence non perceptible à la Vue et à l’Ouïe de sorte qu’il est facile de le négliger à l’insu de tout contrôle. Au contraire, l’observation stricte du Jeûne par le Croyant prouve la crainte de Dieu et la sincérité de l’acte.
 
L’Imâm Mâlik et d’autres rapportent le Hadith Qoudossiy où le Messager  dit : " Toute bonne action accomplie par le fils d’Adam (le Croyant) en vaut dix semblables, jusqu’à 700 fois. Et `Allâh dit : Sauf le Jeûne qui m’appartient et que je rétribuerai".
 
L’Imâm An-Nawawî a dit : " Tout en sachant que les adorations sont réservées pour Allâh, les savants ont donné plusieurs explications de ce Hadith, parmi lesquels il est dit : "C’est pour montrer l’importance du Jeûne et de la rétribution que Dieu octroie au jeûneur ".
 
Il convient au jeûneur de retenir sa langue et de surveiller ses gestes. L’Imâm Al-Boukhâriy rapporte que le Prophète ﷺ a dit : " Le Jeûne est une protection. Quand l’un de vous jeûne, qu’il s’abstienne de dire des propos indécents et d’élever la voix. Et si quelqu’un s’en prend à lui ou l’insulte, qu’il se contente de répondre : " Je jeûne"Le jeûneur connaît deux joies, une quand il rompt son jeûne (parce qu’avec l’aide de Dieu, il a accompli son adoration comme il se doit et il en espère la rétribution) et la seconde réjouissance c’est la grande récompense que Dieu lui accorde le Jour du Jugement Dernier". 
 
Laisse donc ceux qui ont choisi pour règle l’amusement et le jeu et ceux que la vie de ce monde a distrait de la vie future. Al-Boukhâriy rapporte que le Messager  a dit : " Dans le Paradis il y a une porte appelée "Ar-Rayyân", réservée uniquement aux jeûneurs".
 
Les choses déconseillées pendant le Jeûne  
 
Il est déconseillé pour la personne qui jeûne de goûter les mets, comme le plat qu’on cuisine (goûter le sel par exemple), ainsi que de mâcher la nourriture pour un bébé, par crainte d’avaler quelque chose par mégarde.
 
Les choses pardonnées pendant le Jeûne 
 
  • Être pris de vomissements involontaires sans en avaler.
  • Avaler involontairement des insectes.
  • Avaler la poussière de la farine répandue dans l’air pour le meunier ou la poussière de la route par exemple.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu