.: l'espoir apres l'épreuve:. - Amicale Swiss-Muslim 1421

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Prêches du vendredi
- L'espoir après l'épreuve -
 
Les louanges sont pour Dieu, créateur de la terre et des cieux. Nous demandons à Dieu d’élever davantage le grade de notre prophète Mohammad صلّى الله عليه و سلّم et de protéger sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, de faire preuve de piété à l’égard d’Allâh.

Chaque personne aura à vivre une ou des périodes d’épreuve ou de détresse au cours de sa vie et surement certaines personnes plus que d’autres. Les gens réagissent de diverses façons à ces situations; mais comment le croyant doit-il apprendre à surmonter sa détresse ?

La première chose qu’un croyant doit comprendre et reconnaître, c’est que toute épreuve provient de Dieu. On comprend le sens d’un verset:  « Mais il se peut que vous détestiez une chose alors qu’elle est bonne  pour vous, et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle est mauvaise pour vous.  Dieu sait, tandis que vous ne savez pas. ».
 
Nous devons par la suite comprendre qu’il y a donc un bien dans chaque chose que Dieu décrète pour nous, même si nous ne le voyons pas immédiatement. L’un des bienfaits des épreuves, dont nous pouvons être certains, est que Dieu pardonne les péchés de la personne qui les subit.

On demanda au Prophète صلّى الله عليه و سلّم : « Ô messager de Dieu, qui sont les personnes les plus éprouvées en cette vie? ». Le Prophète répondit : « Les prophètes puis ceux qui sont pieux.  Une personne est éprouvée en fonction de sa piété et de sa foi.  Si sa foi est forte, elle sera rudement éprouvée; et si sa foi est faible, elle sera éprouvée en conséquence.  Une personne sera éprouvée par toutes sortes d’épreuves, jusqu’à ce qu’elle n’ait plus de péchés à son actif ».

Nous avons certes des exemples dans le Qour’an; l’histoire de Joseph عليه السلام qui  fit face à chacune de ses épreuves avec patience et en s’en remettant totalement à Dieu. Son père, Jacob عليه السلام, qui subit une grande détresse suite à la perte de ses deux fils, se résigna lui aussi à la patience et à la soumission à Dieu.

Nous avons aussi l’histoire de Moise عليه السلام et de sa mère. On comprend le sens d’un verset : « Et Nous révélâmes à la mère de Moïse : «Allaite-le. Et quand tu craindras pour lui, jette-le dans le flot. Et n’aie pas peur et ne t’attriste pas: Nous te le rendrons et ferons de lui un Messager ». Quelle mère abandonnerait  son nouveau-né, si ce n’est la révélation de Dieu ?

Fadl ibn Sahl a dit : « Il y a, dans les épreuves de la vie, une bénédiction que l’homme sage ne devrait pas ignorer; car l’épreuve efface les péchés, offre l’occasion de mériter une rétribution pour sa patience et rend moins négligent".
 
Souvent, quand tout va bien, l’être humain oublie les bienfaits de Dieu et ce n’est qu’au moment des épreuves qu’il se rappellera. Un sage a dit : «vaut mieux une épreuve qui te pousse vers le chemin de Dieu, qu’un bienfait qui  t’en détourne»

Par conséquent, chaque fois que nous sommes éprouvés, nous devrions nous montrer reconnaissants envers Dieu et dire alhamdoulillah. Le prophète Mohammed  a dit : « Le croyant a une destinée étonnante ! Tout ce qui lui advient est bénéfique, et cela n’est réservé qu’à lui seul. En effet, lorsqu’un bien lui échoit, il remercie Dieu et ceci est un bien pour lui. Et s’il est victime d’un malheur, il se montre patient et cela est aussi un bien pour lui. » 

Une personne qui ne subit pas d’épreuve deviendrait vite arrogante et insouciante et son cœur s’endurcirait, ce qui la conduirait tout droit à sa perte. Les épreuves sont donc une bénédiction de Dieu, un remède pour nos cœurs.

On comprend le sens d’un verset : « Nous faisons descendre Notre miséricorde sur qui Nous voulons et ne faisons pas perdre aux hommes de bien la récompense [de leurs œuvres].  Et la récompense de l’au-delà est bien meilleure pour ceux qui croient et craignent (Dieu). »


 
Retourner au contenu | Retourner au menu