.: Bien utiliser son temps:. - Amicale Swiss-Muslim 1421

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

Prêches du vendredi
- Le courage -

Les louanges sont pour Dieu, créateur de la terre et des cieux. Nous demandons à Dieu d’élever davantage le grade de notre prophète Mohammad صلّى الله عليه و سلّم et de protéger sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Je vous recommande, ainsi qu’à moi-même, de faire preuve de piété à l’égard d’Allâh.

Sachez que le courage est l'une des qualités appréciées en Islam et une vertu qui a été vivement pratiquée par les sages, qui la considéraient comme le pilier des vertus et le sommet des morales. Un érudit a déclaré dans ce contexte : "Tout mal empêché, ne peut être atteint qu'avec courage". Les prophètes de Dieu عليهم السلام sont les plus courageux.

 Le Prophète Noé عليه السلام avait confronté sans relâche son peuple près de mille ans, il les appelait à adorer un Dieu unique sans rien lui associer. Nous avons aussi l'exemple du Prophète Ibrahim عليه السلام,  alors que son peuple voulait le jeter dans un feu, celui-ci est resté bien déterminé et ferme. La même chose s'est produite avec Moïse عليه السلام devant Pharaon.

 Quant au prophète Mohammed صلّى الله عليه و سلّم, il avait fait preuve d'une bravoure inégalée durant les situations les plus difficiles, il restait ferme, résistant et déterminé. Ali Ibn Abi Taleb  a dit: "Lorsque les difficultés se sont intensifiées et que nous avons affronté les ennemis, nous nous sommes réfugiés auprès du prophète Muhammad صلّى الله عليه و سلّم , car personne n'était courageux comme il l’était".

Le courage signifie la patience, la persistance et l'intrépidité dans la réalisation des bonnes actions et la prévention des événements dommageables. C'est la capacité à surmonter les situations difficiles. Le courageux est celui qui se rend compte de l'étendue du risque et sait prendre les bonnes décisions avant de procéder à une action. Cette bravoure et cette détermination aident la personne à construire sa personnalité, à relever les défis qu’il rencontre au cours de sa vie pleine d'événements inattendus.

Cependant, la bravoure n'est pas suffisante elle devrait être accompagnée de sagesse. Combien d’hommes ont péri en raison de leur intrépidité ! Combien de personnes aventureuses et audacieuses se sont égarées, n'ayant pas observé et pesé leurs actes. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer ceux qui osent désobéir aux ordres de Dieu et commettent des péchés. On comprend le sens d’un hadith : "La personne forte n'est pas le bon lutteur qui vainc les gens, au contraire, la personne forte est celle qui se contrôle quand elle est en colère".

Certaines personnes pensent que le courage c’est la force, la supériorité physique et l'impulsivité dans les situations difficiles, ceci n'est rien d'autre qu'imprudence blâmable. Le courageux doit être intrépide quand il le faut et se retirer lorsque les circonstances exigent prudence et sagesse. Être courageux sans prévoir les conséquences, entraîne beaucoup de problèmes et d'effets indésirables. Combien de personnes ont osé sauver un noyé, alors qu’ils ne sont pas bon nageurs.

 Il ne fait aucun doute que le sauvetage d'une personne en danger est une bonne action et un acte noble, cependant, il faut penser à considérer ses capacités d’abord. Le courage n'implique pas la témérité et le mépris de la morale. Ainsi, beaucoup de gens ne font pas la différence entre le courage louable, qui représente une vraie vertu, et la témérité blâmable.

Celui qui conduit sa voiture trop vite devrait être considéré comme une personne imprudente, plutôt que comme une personne courageuse, parce qu'il met des vies humaines en danger; de tels actes n'ont rien à voir avec le courage.

En outre, nous ne devrions pas appeler courageux celui qui néglige la morale et l'éthique et qui commet des actes nuisibles et ruineux. La même chose s'applique à quiconque  interfère dans les affaires d'autrui et qui dépasse ses limites et ses capacités.


 
Retourner au contenu | Retourner au menu